santé

Fatigue inexpliquée, maux de tête .

 

Irritabilité, intolérance à certains médicaments…. tous ces signes peuvent être révélateurs d’une surcharge de toxiques dans le corps. En effet, avec l’arrivée de l’hiver, la chute des températures ; notre organisme est mis à rude épreuve: pollution, intérieurs confinés, prise de médicaments pour lutter contre les infections passagères et maux de l’hiver, alimentation plus riche… Cette accumulation de toxines a des répercussions néfastes sur notre santé !

1. Les polluants qui nous entourent !

Savez vous qu’on dénombre près de 150 000 molécules étrangères à notre biologie, pour la plupart issues de synthèses chimiques, dans l’air que nous respirons, dans les aliments que nous mangeons, les liquides que nous buvons, dans les crèmes que nous mettons… Une partie d’entre elle provient des pollutions engendrées par les industries, l’agriculture intensive, les matériaux des batiments, les transports, les produits ménagers…, une autre partie des produits que nous nous administrons nous mêmes: tabac, médicaments, mais aussi les aliments dont les composants sont altérés par des modes de cuissons agressifs (barbecue, grill, four ou poêle).

Certains de ces polluants sont solubles dans les graisses et capables de ce fait de se concentrer dans les viandes et les poissons mais aussi de se stocker dans nos graisses, celles qui se trouvent sous la peau (tissus adipeux) et dans la plupart de nos organes, en particulier le foie et le cerveau très riche en graisses.
2. Comment aider notre organisme vis à vis de ces polluants ?
Réduire l’exposition aux polluants !

Cela semble logique, mais la première des choses à faire est de réduire au maximum son exposition à tous les polluants évitables: tabac, aliments trop cuits, désodorisants chimiques, médicaments non indispensables… Il est également préférable de faire des choix écologiques, quant aux cosmétiques, vêtements, aliments, produits ménagers…

Limiter l’entrée des polluants !

Notre corps se défend par des frontières: la peau, les poumons et la paroi intestinale.
Leur intégrité, renforcée par une une bonne alimentation, en particulier en acides gras (comme l’huile d’ Olive, huile de Colza et poissons gras), en antioxydants comme comme la vitamine C, en probiotiques et en minéraux comme le Magnésium, le Zinc, le Sélenium et le Silicium contribue à bloquer les passages des polluants, des métaux lourds et des excès de Fer à l’intérieur de notre organisme.

Neutraliser les polluants !

Lorsque les polluants ont tout de même réussi à passer nos frontières, nous avons intérêt à les intercepter avant qu’ils ne pénètrent dans les cellules de nos organes et ne fassent des dégâts, et à les neutraliser. Le foie produit une quantité considérable de glutathion, principal détoxifiant de l’organisme. Le glutathion est exporté partout : dans le sang, mais aussi dans toutes les cellules où même si il ne peut plus les faire ressortir, il peut les rendre inactifs.

La bétaïne et les vitamines B6, B9 et B12 activées par le magnésium, aident à neutraliser les métaux lourds et les extraits de d’oestrogènes. Mais le foie est aussi une usine dépolluante. Il peut traiter des molécules indésirables charriées par le sang grâce à des outils appelés cytochromes P450. Cependant, parfois ces outils, au lieu de rendre inoffensifs certains polluants, les rendent plus agressifs et en outre leur activation par le fer engendre l’émission de radicaux libres corrosifs. On tend donc à calmer leur activité, ce qui est possible, en particulier grâce au Polyphénols que l’on trouve dans les fruits, légumes et le thé vert.
Favoriser les éliminations !
Les polluants solubles dans les graisses peuvent être aussi rapidement éliminés par la Taurine, qui les entraîne dans la vésicule biliaire, avant de les faire partir dans le tube digestif.
Les fibres permettent ensuite des les évacuer par voie naturelle. Pour les toxiques solubles dans l’eau peuvent être captées par la vitamine C et le glutathion et conduits dans les urines. On peut également les évacuer lors de la sudation, respiration complète, la pratique de sport et le sauna.

Sachons déterminer et trouver les causes et modifions notre terrain ce que nous établissons pour chaque accompagnement avec les consultants.

Nous ne remplaçons aucunement un diagnostique médical , nous travaillons en  parallèle avec celui-ci.

Prenez soin de vous.

Naturosympatiquement vôtre,

Nadine

naturo12.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s