santé

Un petit bourgeon aux multiples vertus !

airelle

Le Macérat d’Airelle
Extrait de bourgeon de Vaccinium vitis idaea

L’airelle est un petit sous-arbrisseau, cousin de la myrtille qui se développe sur des sols dégradés, souvent tourbeux, sous forme de plaques fortement enracinées et ramifiées.
Il s’agit d’une espèce vivace, toujours verte, fréquente en montagne. L’airelle est une plante principalement à orientation féminine qui agit comme remède du vieillissement prématuré dans de nombreux stades de décompensation biologique (agit sur l’hyalinose conjonctive).

Elle est également recommandée dans la ménopause (elle contient des doses non négligeables d’oestradiol, une hormone du cycle féminin), comme antispasmodique, dans les bouffées de chaleur, les fibromes utérins, l’hyalinose ovarienne (post-ménopause), certaines tumeurs bénignes hyalinisées (adénome thyroïdien.

Le macérat d’airelle contribue à éliminer l’acide urique , l’urée et le choléstérol.

Il facilite l’assimilation du calcium et de ce fait est utile dans l’ostéoporose. C’est également désinfectant urinaire . II désobstrue les glomérules rénaux, élimine les pierres au reins (lithiase oxalo-calcique), agit dans les néphrites et sur la prostate.

Il agit sur les artères et artérioles, dont il empêche la sclérose et la dégénérescence de la paroi. Il possède une action diurétique et est utile dans les cystites récidivantes et comme draineur de la vessie.

Au niveau digestif, le macérat de bourgeon d’Airelle est recommandé dans la constipation chronique, les colites spasmodiques (action régulatrice sur la motricité du colon), les diarrhées (surtout post-antibiotiques), il constitue un remarquable draineur et désinfectant intestinal.

Au niveau pulmonaire, ce macérat agit sur fibrose pulmonaire, les suites d’embolie pulmonaire ancienne.

En résumé le macérat d’airelle est un remède polyvalent, anti-âge recommandé aux personnes du troisième âge. Il constitue également l’un des remèdes de la polyarthrite rhumatoïde évolutive .

Contre indication : La femme enceinte veillera à ne pas prendre de bourgeons à action hormonale tels que le framboisier, l’airelle, le séquoia, le chêne .

bourgeon d'airelle

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s