santé

LA PERIODE DU PRINTEMPS.

printemps2

En occident, le printemps naît aux environs du 21 Mars . Pour les orientaux il est déjà présent depuis mi février et court jusqu’à fin avril.
En témoigne le réveil de la végétation, symbole du printemps, qui commence dès la fin janvier avec la floraison des noisetiers, puis le mimosa, jonquilles et autres primevères.
L’énergie du printemps
Le printemps est la saison la plus importante de l’année. Tous les agriculteurs savent qu’un mauvais printemps engendre de mauvaises récoltes, en cas de gel par exemple. Le printemps s’exprime par la poussée de vie, la naissance, le mouvement qui s’extirpent de l’hiver.
Cette saison est le moment où l’on se met en mouvement, on s’extériorise après une saison d’hiver davantage propice à rester à l’intérieur. Au printemps, les hommes sont invités à s’ouvrir aux autres, à commencer de nouvelles choses, à entendre les nouveaux désirs. L’image est la même que le matin, qui est le printemps de la journée.
La nature redevenant généreuse après une période de dormance, on peut de nouveau consommer des végétaux frais qui revigorent l’organisme. Dans la nature c’est la saveur acide qui domine, celle qui s’ex¬prime dans les herbes, les pousses et les feuilles naissantes. C’est elle qui nourrit le foie mais qui peut aussi freiner son énergie si elle est excessive. Cette acidité a un effet stimulant, qui procure l’éveil.
LE DRAINAGE DU PRINTEMPS
C’est aussi la période où l’on nettoie l’organisme, comme on sort les tapis poussiéreux sur les balcons. Les Chinois et leur médecine ont toujours considéré que le foie étant en résonnance avec l’énergie du printemps. Cet organe filtre et détoxifie l’organisme. Le printemps est sa période de prédilection pour ses activités. La tradition occidentale et la connaissance populaire a largement repris ce concept de drainage du foie au printemps
Au cours de l’hiver beaucoup ont mangé excessivement des graisses animales (plats en sauce, viande rouge…), des glucides lents (pommes de terre, pâtes…), ainsi que des sucreries et des desserts. Cette alimentation plus énergétique et le manque d’activité musculaire ont favorisé une accumulation de toxines. L’organisme a accumulé des réserves d’énergie (sous forme de graisses) mais également de très nombreux déchets qu’il n’a pas pu éliminer à cause de la surcharge alimentaire. Les activités musculaires (sport, jardinage, vie dehors), réduites au cours de l’hiver, ne favorisent pas le drainage de l’organisme.
L’arrivée du printemps est une formidable occasion de régénération.
LE PRINTEMPS ET SES PROBLEMES :
Au printemps apparaissent tout un tas de troubles dus à la surcharge de l’organisme, affaibli en énergie :
Les allergies respiratoires : l’organisme sur-réagit en présence de pollens, pourtant majoritairement très bien tolérés il y a une quinzaine d’année
La fatigue, la déprime : la période de février –avril est une période difficile pour ceux qui manquent d’énergie. Le soleil se fait plus discret en cette période hivernale et nous bénéficions moins de son impact dynamisant sur le moral et le physique.
Les affections cutanées : La peau peut faire ressortir l’état d’encrassement interne. L’acné, eczéma, psoriasis ,furoncle flambent.
L’hygiène du printemps selon la médecine chinoise
Afin de respecter le rythme de la saison, la médecine chinoise enseigne :
• on se lève tôt pour profiter de l’énergie naissante
• on se couche tôt
• on favorise l’extériorisation des énergies vitales : étirements et une marche au réveil
• on évite de s’enfermer chez soi, de rester casanier, ce qui pourrait favoriser la tristesse et la mélancolie, en contradiction avec la nature qui s’éveille.
• on fait preuve d’ouverture, de dynamisme, de générosité
• on extériorise ses désirs et sa volonté
• on se protège du vent, sous toutes ses formes.

allergie
L’ ALIMENTATION :
La période du printemps est particulièrement importante pour les activités du foie. Il convient donc d’avoir un régime alimentaire adapté.
Grands principes
Privilégier les légumes de saison
Réintroduire les crudités en entrée du repas de midi
Manger moins, moins gras, moins sucré qu’en hiver
Modérer sa consommation de boissons froides (trop froides, venant du frigo par ex)
Eviter de manger trop acide
Les excès alimentaires en général, surtout le soir, sont néfastes.
Pas de fruits ou jus de fruits le matin car l’organisme est moins en mesure de les digérer. L’eau doit être bue en dehors des repas.

REPAS3
LES ALIMENTS A EVITER :
Les boissons acidifiantes (sodas, eau gazeuse, café, alcools forts, vin blanc)
Produits transformés et industriels (plats préparés, conserves, pain de mie, desserts, biscuits, pizzas, mayonnaise et ketchup…)
Les produits raffinés : céréales blanches (pâtes, riz, semoule, farine, pain blanc…)
Les conservateurs, rehausseurs de gout, parfums de synthèse
Le lait de vache et dérivés : fromage, beurre, crème
Charcuterie : viande fumée, séchée ou salée, jambon blanc, le jambon cru, le bacon, les lardons, les saucisses sèches, le saucisson, la viande des Grisons, ainsi que les hot-dogs et certaines saucisses

alimentation à eviter le plus possible

CURES PONCTUELLES
Dans toutes les civilisations, il a été coutume de faire des périodes de jeun ou de monodiètes. Mettre le corps en pause, une journée à quelques jours, lui permet de se drainer de ses toxines.

Le printemps est la période idéale pour mettre en place une fois par semaine (l’équivalent du Carême), pendant le mois de mars:
UN JEUN HYDRIQUE : on ne boit que de l’eau de source peu minéralisée) ou
UNE MONODIETE : on ne mange qu’un seul type d’aliment pendant toute la journée (des pommes, du riz par exemple)
ACTIVITE MUSCULAIRE
Favorisez l’utilisation de l’énergie mise en réserve sous forme de graisses par une activité physique quotidienne adaptée à vos capacités. L’activité physique a pour effet d’activer la circulation sanguine et de favoriser l’élimination des toxines par la transpiration. Les avantages sont donc considérables.
Produisez un effort d’endurance qui entraîne si possible une transpiration, mais évitez l’essoufflement qui signale une intensité excessive. Parmi ces activités utiles, citons par exemple :
• la marche, la danse, la randonnée, le jardinage
• les activités sportives (footing, vélo, fractionné…)

15192616_1167785149943389_3300100823354723563_n
Drainage du foie
C’est au printemps où l’on s’occupe de son foie préventivement pour toute l’année. Le foie est une véritable usine de transformation métabolique d’une importance capitale pour épurer l’organisme. Puisque le printemps mobilise les énergies du foie, l’aide des plantes ayant une action sur cet organe seront utiles ou même souhaitables.
Nous disposons d’énormément de plantes qui vont drainer et épurer le foie. Il est difficile de savoir celle qui nous convient le mieux. Nous vous proposons cette classification :
LES DRAINEURS DEPURATIFS :
Ces plantes sont des grands draineurs qui nettoient le corps en profondeur. L’épuration est efficace mais demande de l’énergie. Elles ne conviennent pas aux personnes trop fatiguées.
Artichaut, radis noir, aubier de tilleul, bardane, ail, pissenlit, génevrier
LES DRAINEURS TONIQUES DOUX
Ces plantes renforcent l’énergie du foie sans la brusquer. Elle sont sans danger
Romarin, olivier, gingembre, angélique, fenouil, mélisse, camomille, chicorée, gentiane, ortie.
LES PROTECTEURS :
Chardon Marie, curcuma, desmodium,

 

Je vous souhaite un « magnifique et merveilleux  » printemps .

Prenez soin de vous !

Je reste à votre disposition pour de plus amples renseignements et accompagnements .

Naturosympatiquement Vôtre !

Nadine

printemps1

1 réflexion au sujet de “LA PERIODE DU PRINTEMPS.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s