santé

LA THYROIDITE D’HASHIMOTO

thyroide6.jpg

La thyroïdite d’Hashimoto est une maladie, l’hypothyroïdie est état pathologique. L’hypothyroïdie a pour cause

principale la thyroïdite d’Hashimoto, mais les deux termes ne sont pas interchangeables. La thyroïdite d’Hashimoto est dénommée la thyroïdite auto-immune ou thyroïdite lymphocitaire chronique.

La thyroïdite d’Hashimoto est 5 à 10 fois plus fréquente chez la femme que chez l’homme, et débute le plus souvent à l’âge adulte 30-50 ans.

Quelles sont les causes de la maladie d’Hashimoto?

L’iode en faible teneur (ainsi qu’une faible teneur en certains minéraux tels que le sélénium, le zinc et fer) peut

entraîner une inflammation de la thyroïde.

La maladie d’Hashimoto peut être de cause génétique. Elle apparaît parfois parmi chez les membres d’une

même famille. Ainsi, si votre mère, votre grand-mère ou votre tante a une maladie d’Hashimoto, vous êtes plus succeptibles de developper la maladie où d’autres maladies auto-immunes tel que diabète de type 1 , maladie coeliaque etc…..

Un changement conséquent dans les concentrations d’hormones sexuelles lors de la grossesse et de la

ménopause peut également être un facteur prédisposant au développement d’une maladie d’Hashimoto, en raison de l’activité accrue du S Immunitaire .

La perméabilité intestinale peut jouer un rôle dans la maladie d’Hashimoto. 60 – 70% du système immunitaire

est situé dans l’intestin, compris dans un vaste réseau de tissu lymphatique.

peut aussi déclencher la réaction auto-immune qui provoque la maladie d’Hashimoto.

Des infections chroniques virales (Epstein-Barr virus, Cytomégalovirus, Herpès humain virus-6) et

bactériennes (borrelia, mycoplasmes, chlamydia et autres), en créant un dysfonctionnement immunitaire,

L’accident du réacteur de Tchernobyl peut être une autre cause de la maladie d’Hashimoto.

Quels sont les symptômes de la thyroïdite d’Hashimoto?

Les symptômes sont similaires à ceux de l’hypothyroïdie en générale, et d’expression variable. Certains patients ne presentent aucun symptômes avec une thyroide à taille normale , sera decouverte LORS D’EXAMENS DE ROUTINES.

Pour d’autres la glande thyroide

s’élargie, réalisant un goitre, de taille variable, discrète ou plus ou moins volumineuse. Entre 20 et 50% des

femmes atteintes de la maladie d’Hashimoto présentent initialement un goitre. Les patients avec un large goitre peuvent ressentir une gêne dans la region du cou ou de la gorge une certaine sensibilité voire des douleurs avec une difficulté à avaler ou à respirer …

La thyroïdite d’Hashimoto s’installe habituellement de façon insidieuse, avec des symptômes et des signes progressant sur des mois , voire des années en raison d’une lente destruction de la glande qui finalement se solde par une incapacité à produire suffisament d’hormones thyroïdiennes.

J’insiste sur le fait que des test thyroïdiens « normaux » n’excluent pas une defaillance thyroïdienne, d’où LA NECESSITE DE FAIRE LE DOSAGE DES ANTI-CORPS qui n’est jamais pratiqué lorsque les taux sont NORMAUX !!!!! Habituellement, les taux de la TSH seront élevés, ceux de T4 et de T3 libre diminués.

Manifestations physiques (communes à l’hypothyroïdie)

La glande thyroïde est typiquement élargie, ferme et rugueuse. Elle peut être de taille normale, voire

impalpable

Visage bouffi et gonflement péri-orbital

Mains et pieds gonflés ne prenant pas habituellement le godet

Peau froide et sèche

Ongles épais ou cassants

Chute des cheveux et parfois du tiers externe des sourcils. Dans la thyroïdite d’Hashimoto, on incrimine un

processus auto-immun dirigé directement contre les follicules pileux

Bradycardie (pouls lent)

Pression artérielle normale ou basse (parfois diastole haute)

Diminution des réflexes

Macroglossie (langue élargie)

Voix rauque

Allocution lente

Trouble de la mémoire

Syndrome du canal carpien (mono-neuropathie au niveau des mains) ou poly- neuropathie impliquant divers

nerfs périphériques

Urticaire chronique (plus fréquent dans la thyroïdite d’Hashimoto) (Cliquez ici)

Autres troubles biologiques

Une anémie est rencontrée dans 30 à 40% des hypothyroïdies,

Augmentation du taux du cholestérol totale, du LDL (le « mauvais » cholestérol, et des triglycérides.

Un taux de prolactine parfois élevé pouvant décroître l’activité de la GnRH (gonadotropin-releasing hormone)

et ainsi réduire la synthèse et la sécrétion des hormones gonadotropes (FSH et LH), résultant en des troubles menstruels, des cycles ovulatoires , une galactorrhée et une infertilité …..

D’où la necessité de faire un dosage ANTI CORPS qui est primordial .

Pour plus de renseignements où prise de rendez vous je me tiens à votre disposition .

Prenez bien soin de vous … et dites vous qu’il y a toujours des solutions .

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s